Les boss de Dark Souls 3: Comment vaincre le grand seigneur Wolnir

gswSi il y a quelque chose qui ne peut pas manquer un Dark Souls sont des morts-vivants; des fantômes, des zombies, des trous, et, bien sûr, des squelettes. Justement c’est le sujet de squelettes, pour être plus précis Grand seigneur Wolnir, un squelette géant que nous allons passer un moment difficile dans l’obscurité de leur dimension. Nous vous en dire plus.

Le squelette chic

nous allons Trouver ce boss final dans la dernière partie des catacombes, nous auront à interagir avec le calice dans la forme d’un squelette pour être téléporté à l’arène où il y aura la confrontation. D’un moment à l’autre apparaît le patron, pas vous spoileamos rien, mais, préparez-vous pour une bonne frousse.

n’est Pas un ennemi particulièrement difficile, mais nous devons être conscients de leurs mouvements, car toutes leurs attaques sont dévastatrices (c’est ce qui doit être énorme, donc, quelque chose doit être la valeur). Le bouclier ne nous aidera pas beaucoup, alors il est préférable que vous acostumbreis d’esquiver avec des flips au bon moment pour cette rencontre.

À une partie des attaques en donnant l’accaparement est à noter que, vous pouvez invoquer une épée permettant de gagner de gamme, et qu’autour d’elle il y a un brouillard qui nous permettra de faire des dégâts directs, et pas qu’un peu, précisément, de sept secondes et on va tomber vaincu.

mal nous aurons à détruire les bracelets d’or de bras, un peu comme les champignons de l’arbre maudit, mais, si nous ne le faisons pas vite, on va être coincé entre lui et le mur, en train de mourir dans la brume mortelle. Focus sur le bras droit (celui de gauche) tout d’abord, parce qu’il est plus difficile d’atteindre le moins de vie qu’il vous reste.

Comme on pouvait s’y attendre, étant un squelette est faible pour les armes béni, résistant à l’obscurité, et, immunisé au poison, des toxines, des saignements et de la glace.

Maintenant que vous savez cela, ne vous attendez pas à la fin de cette incroyable tête.