Faire un meurtrier: La saison 2 va découvrir ces 4 questions à propos de Steven Avery!

Le succès inattendu de la docuserie Faire un meurtrier, ce qui a généré des critiques élogieuses et une grande masse de fans à travers le monde, c’est que Netflix a donner le feu vert pour une deuxième saison de la série. Créé par Laura Ricciardi et Moira Démos, de Faire un meurtrier est le cas de Steven Avery, qui a été condamné à la prison à vie pour la mort de Teresa Halbach. En décembre 2015, a vu le lancement de la 10 épisodes simultanément, et de la curiosité, par ce citoyen du comté de Manitowoc, que il a passé 18 ans en prison pour un meurtre qu’il n’avait pas commis d’, il se développe à partir de la première minute du documentaire. En fonction ont indiqué à plusieurs reprises, les cinéastes et les créateurs, ont suffisamment de matière pour produire une deuxième saison et compter tous les les nouvelles de l’affaire de Steven Avery, qui a été en prison sans la depuis 2005, deux ans seulement après être sorti de prison pour ce meurtre qu’il n’a jamais commis, comme l’a démontré par des tests ADN. Ainsi, dans cette seconde saison qui a déjà beaucoup de matériel enregistré, y compris entretiens avec Steven Avery, ce que nous allons trouver?

Making a murderer temporada 2 - Steven Avery lleva en prisión desde 2005Making a murderer temporada 2 - Pruebas en el garaje de Steven AveryMaking a murderer temporada 2 - Póster de Making a murderer

1. Un grand nombre de témoignages qui ont été laissés en dehors de l’affaire: procureur Ken Kratz a révélé que plusieurs éléments de preuve n’ont pas été inclus dans les 10 chapitres de Fabrication d’un meurtrier. Selon Kratz, parmi eux, un test de l’ADN de la voiture de Teresa Halbach, et l’usage d’un faux nom par Avery. Les réalisateurs l’ont fait remarquer que son absence était due uniquement à un manque de temps. 2. Le défenseur de Avery, Kathleen Zellner: le recours contentieux est de défendre Avery et c’est en utilisant les nouvelles technologies de communication (comme les réseaux sociaux) pour défendre leur client. Elle sera l’une des nouvelles fonctionnalités de la deuxième saison de Faire un Meurtrier. 3. De nouveaux détails sont à venir: Ricciardi a commenté le portail de la Variété qu’il y a une grande quantité de données à afficher dans le cas d’Avery et Dassey. “De notre point de vue, cette histoire n’est pas fini, évidemment. C’est la vraie vie, et les cas sont encore en suspens. Nous n’avons Aucune idée de quand une décision sera prise concernant le cas de Brendan. Nous savons que le juge peut ordonner la libertación de Dassey, ou ordonner un nouveau procès. Nous sommes donc très conscient de tout cela”. 4 ¿Qui est le vrai coupable? “Ce que nous avons dit dans ce documentaire. Nous ne sommes pas des procureurs ou avocats de la défense, nous n’avons pas à les condamner ou de les exonérer personne. Nous sommes simplement en examinant le système de justice pénale”, explique Ricciardi dans le magazine People. Nous devrons attendre pour la saison 2 de Faire un Meurtrier à savoir un meurtrier de Teresa Halbach.